Where global solutions are shaped for you | The Director-General | Cérémonie de remise des prix pour le concours Eduki sur : « Liberté d’expression sur internet, limites et opportunités pour les jeunes »

ACCESSIBILITY AT UNOG A A A A The United Nations in the Heart of Europe

Cérémonie de remise des prix pour le concours Eduki sur : « Liberté d’expression sur internet, limites et opportunités pour les jeunes »

22 May 2014
Cérémonie de remise des prix pour le concours Eduki sur : « Liberté d’expression sur internet, limites et opportunités pour les jeunes »

Allocution de M. Michael Møller
Directeur général par intérim de l’Office des Nations Unies à Genève
Cérémonie de remise des prix pour le concours Eduki sur :
« Liberté d’expression sur internet,
limites et opportunités pour les jeunes »
------
Salle XIX, Palais des Nations, Genève
Jeudi 22 mai 2014 à 14 h 30

Ambassadeur Schmid
Madame Brunschwig Graf
Chers professeurs
Chers élèves

C’est un grand plaisir pour moi de vous accueillir ici au Palais des Nations pour la remise des prix du concours sur le thème «La liberté d’expression sur l’Internet, limites et opportunités pour les jeunes», organisé par la Fondation Eduki avec le soutien du Canton de Genève, de la Fondation pour Genève et de notre Service de l'information.

L’objectif de ce concours était de permettre de découvrir les enjeux qui sont liés à l’exercice du droit à la liberté d’expression sur l’Internet. En effet, l’Internet apporte de nouvelles possibilités de développement, de coopération, de commerce, d'éducation et de participation citoyenne. Les réseaux sociaux sont utilisés par plus d’un milliard de personnes aujourd’hui, et sûrement par chacun d’entre nous dans cette salle – je suis sûr que beaucoup d’entre vous avez une page Facebook ou que vous avez regardé encore hier soir une vidéo sur YouTube !

Il s’agit donc là d’une opportunité formidable qui peut donner à nous tous, et à vous les jeunes en particulier, des possibilités de communication pratiquement infinies. Mais elle peut causer beaucoup de problèmes, notamment pour le respect de la vie privée de chacun d’entre nous.

Il faut donc que la liberté d’expression, sur l’Internet comme ailleurs, soit toujours respectée. En juillet 2012, le Conseil des Droits de l’Homme, qui s’est déroulé ici, au Palais des Nations, a rappelé que le droit à la liberté d’expression protège aussi les utilisateurs de l’Internet – les « internautes » - donc vous et moi, et un milliard d’autres humains.

Mais il n’y a pas que l’ONU qui doive faire respecter ce droit. Chaque individu, chaque citoyen, vous et moi, nous devons tous, dans notre quotidien, défendre la même liberté d’expression. Et cette liberté ne s’exerce pas seulement en permettant à chacun de s’exprimer, mais aussi en veillant à ce que nos paroles et nos écrits ne blessent pas les autres, ne les privent de leurs droits, n’atteignent pas leur vie privée.

Je sais que vous avez compris ce concept fondamental car vous avez participé de façon enthousiaste à ce concours. Nous avons en effet reçu 32 travaux dans les catégories d’arts visuels, écriture, reportage et travail de recherche. Dans vos travaux et rédactions vous avez présenté des idées originales et intéressantes.

En participant à cet concours, vous avez prouvé combien vous étiez attachés à la construction d’un futur meilleur. Votre créativité, votre attachement et votre volonté d’engagement sont un exemple pour les autres. Votre implication fait de vous tous des gagnants – et vous permettez ainsi aux autres de profiter de vos talents. Nous vous remercions de votre participation et de votre esprit d’ouverture.

Félicitations à toutes et à tous!